Un cabas en Lin et cuir chez Gap

Vu dans Direct 8

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Le Grand Cerf: lin et chanvre vintage

Quand on vous dit que nos fibres LIN et CHANVRE se bonifient au fil du temps ! Dénichée au salon Maison & Objet, cette collection 100 % recyclage, créée à partir de tissus vintage. Des lins épais, bruts mais assouplis par le temps qui passe.

Sac LIN
Sac épaule en lin/chanvre teinté ou naturel bicolore avec monogramme ancien appliqué. Sangles en cuir ancienne marquée aux initiales Le Grand Cerf (LGC). Tous différents Prix: 135 euros TTC (frais d’envoi inclus pour la France) – Modèle déposé – Couleur: natural mix / bleu/ gris/ rose/ taupe

Coussins Collection « Mes Grands-Parents »: coussins réalisés à partir de hauts de chemises homme ou femme anciennes rustiques (chanvre ou lin). Tous différents. Dimensions possibles: 30×40, 40×50 et 50×50. Coussins déhoussables, fermeture zip, intérieur surfilé. Interieur synthétique. Prix: 78/84/88 TTC (frais d’envoi compris pour la France) – Modèle déposé

legrandcerf.com

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Lissoy vous simplifie la couette

Ce matin, j’ai changé les draps… De toute la maison… Et oui, économies d’énergie obligent, il est recommandé de faire des machines pleines. Et là, il est plus de minuit… Le sommeil me gagne… je rêve de mon lit tout en lin lavé, frais, doux… Sauf… Sauf que j’ai complètement zappé l’épisode « refaire mon lit ». Me voici encore en train de me battre avec la housse de couette, pour le plus grand plaisir de mes chats. Avez-vous déjà fait un lit en présence d’un chat ? C’est là que je repense à cet article vu au Bon marché: le système Lissoy! D’une simplicité redoutable, d’une modernité inédite!


ESASYCLIP: un système ingénieux permettant d’associer plusieurs panneaux de tissu par de jolis boutons pression. Il suffit alors de poser une première face à plat, y ajouter votre couette, superposer une seconde face puis fixer l’ensemble. Avant-gardiste et pratique, Lissoy n’en délaisse pas le côté chic en plaçant le lin au coeur de chacun de ses modèles. Que ces derniers soient composés exclusivement de lin ou mélangés à du coton, la douceur de cette matière réputée pour ses propriétés naturelles offre un confort absolu.

S’il n’est rien de plus plaisant que de se glisser dans un linge de lit immaculé, cela se fait bien trop souvent aux dépens d’une couette récalcitrante… C’était sans compter sur Lissoy et son concept inventif que Le Bon Marché vous invite à découvrir le temps d’un podium, du 4 février au 16 mars.

www.lissoy.fr

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

banc-coffre en lin Blanc d’ivoire vu dans Interiors creation (fev-avril)

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Du lin, du chanvre dans Art & Decoration Fev-Mars 2013

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

EDIBLE ALCHEMY LAB – an alternative vision for two historic plants…..

London February 1st 2013

An evening celebrating the potential of flax and the aronia berry at Central St Martins College, University for the Arts, London.
Carole Collet, Reader & Deputy Director Textile Futures Research Centre, in collaboration with Bart Vandeput, the artist behind the edible photovoltaic tapas and Kieren Jones who designed the furniture, explores the potential of linen fibre in all its stages …grain, fibre, composite = furniture and tableware made from linen composites and experimental edible photovoltaic tapas.

flax composite

flax composite

flax & chocolate photovoltaic tapas

With the support of CELC and member companies:
ECOTECHNILIN
ETS. DE SUTTER
TEXILIS
VERILIN

www.tfrc.org.uk

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

From Russia with Love!

Collections by Julia Seregina combine contemporary design and the comfort of natural linen knitwear to create new forms and silhouettes that flatter femininity in women. The designer is tireless in searching for new sources of inspiration using the natural environment which is urbanism, nature, art, national heritage to create collections that inspire. Her collections search for a personal harmony and reflect the fresh and positive attitude of the creator.
JULIA SEREGINA smart knits

info@juliaseregina.com
www.juliaseregina.com

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

LINterview #4: Eric Bergère

Une des enseignes de prêt-à-porter à plus forte présence en France, avec 125 boutiques, Burton of London affiche un style « casual chic » très British. Connue pour ses valeurs humanistes et ses techniques innovantes, la marque (qui fut le fournisseur officiel des armées britanniques dès 1914) désormais pilotée par Thomas Hamelle met en 2013 le lin à l’honneur. Eric Bergère en est le directeur artistique.

Le Fil du Lin : Le lin a-t-il joué un rôle déterminant dans votre apprentissage ?
Eric Bergère ~ le lin a fait les frais de mes premières réalisations ! Ma grand-mère, couturière, m’a appris le métier sur des draps de lin, faciles à découper et à coudre. Il n’était pas rare que quelques robes aux lignes approximatives terminent leur vie détournées en torchon à vaisselle. Les trésors de Notre-Dame, comme la tunique de Louis IX, m’ont vers l’âge de vingt ans inspiré des robes de lin brut, véritables vêtements reliques. J’étais stagiaire dans des bureaux de style ; mes collègues se jetaient sur ces robes d’été féminines et naturelles, en forme de « A », coupées sous le genou et teintes dans la machine à laver familiale.

FDL ~ Quel rôle le lin a-t-il joué (ou jouera-t-il), d’après vous, dans l’évolution du secteur de la mode masculine ?
EB ~ le lin, c’est le maître incontesté des collections d’été. Depuis les années 1980, nos amis italiens l’ont réhabilité avec élégance dans toutes les garde-robes. Le lin est désormais indissociable de l’esprit « easy chic».

FDL ~ Vous avouez un goût marqué pour les « matières nobles qui vieillissent bien », l’authenticité : est-ce en ce sens que le lin s’est imposé comme un choix évident ?
EB ~ Du bermuda léger au costume habillé, de la jupe fluide à la robe de cocktail, « casual chic » ou de cérémonie, le lin est en effet partout. Comme Burton of London, le lin a une histoire ancienne : les années qui passent l’embellissent, il se transmet d’une génération à l’autre, du trousseau au costume.

LFDL ~ quelles valeurs du lin vous ont incité à en faire la matière phare chez Burton of London pour le P/E 2013 ?
EB ~ La noblesse de cette matière souligne une silhouette authentique et nonchalante, évocatrice des élégants croisés de Biarritz à Monaco dans les années 1930. Elégance, accessibilité, confort, en toutes circonstances : des valeurs propres au lin et au coeur de la philosophie Burton.

LFDL ~ Les multiples déclinaisons du lin permettent d’envisager des applications variées : lin d’hiver, lin stretch, lin lavé, que vous inspirent ces prometteuses matières ?
EB ~ Les possibilités sont infinies. Le confort d’un lin stretch et l’allure « vintage-authentique » du lin lavé peuvent séduire les fidèles comme de nouveaux adeptes.

Propos recueillis par Elodie Palasse-Leroux pour le Fil du Lin et du Chanvre #9

www.burton.fr

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Nicole Lehner and Luzia Kaelin pour la Manufactura Tessanda Val Müstair

Les designers suisses Nicole Lehner et Luzia Kaelin ont puisé dans les archives de la Manufactura Tessanda Val Müstair, pour y réactualiser une référence de lin brut aux coloris dégradés dont cette entreprise avait cessé la production il y a environ quarante ans.
Swiss designers Nicole Lehner and Luzia Kaelin delved into the archives of Nicole Lehner and Luzia Kaelin to up-date a rough linen in faded colors that the company ceased producing about forty years ago.

Extrait du Fil du Lin et du Chanvre #9 (Janvier 2013)

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Journée Mondiale des Zones humides

Chaque année le 2 février, nous célébrons la Journée mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne. Chaque année depuis 1997, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l’occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.
2013 est l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau et, de ce fait, une occasion idéale pour Ramsar d’examiner le lien entre l’eau et les zones humides.

Qu’est ce qu’une zone humide ?

Les zones ou milieux humides sont des étendues d’eaux peu profondes, permanentes ou temporaires. L’eau peut y être stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée. Ainsi, elles prennent la forme de nombreux paysages caractéristiques, tant en métropole sous la forme d’estuaires, de lagunes, d’étangs, de marais, de tourbières, de prairies humides, de ripisylves, qu’en outre-mer sous forme de lagons, de mangroves, de récifs coralliens et de forêts humides. Pour ces raisons, la définition et la délimitation des zones humides sont complexes et nombreuses, et souvent matière à controverse.
Toutefois le code de l’environnement et la convention de Ramsar ont adopté une définition des zones humides. Selon le code de l’environnement, les zones humides sont des « terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ». (Art. L.211-1). La convention de Ramsar défini les zones humides de manière plus large . Ce sont « des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d’eau marine dont la profondeur à marée basse n’excède pas six mètres ». (Source Wikhydro.org: Charlotte Mucig – CETE de l’Est – Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Nancy) Photo: Marais de Drugeon, France

Entre le Moyen-Age et le XVIIIème siècle les zones humides sont des zones de maraîchage et servent également à l’ »industrie » : rouissage du lin et du chanvre (Photo), tannage du cuir. Elles servent également de défense naturelle, à tel point que l’édit d’Henri IV qui prévoyait l’assèchement des marais demandait le maintien de ceux qui avaient une utilité stratégique. Enfin, elles peuvent aussi avoir une fonction sacrée. Au XVIIIème siècle apparait la volonté de dominer la nature et de nombreux travaux hydrauliques sont entrepris pour maîtriser les eaux. À cette même époque, les zones humides sont jugées responsables de toutes sortes de maladies. La lutte contre les zones humide revêt alors une dimension hygiéniste.
De fait, sous la conjonction des trois facteurs suivants: l’intensification des pratiques agricoles et l’élevage extensif, l’expansion d’aménagements hydrauliques inadaptés, les opérations d’assèchement et de drainage, et la pression de l’urbanisation et des infrastructures de transport, près de 67 % de la surface des zones humides a disparu.
Longtemps mal connues, elles ont longtemps été considérées comme des terrains improductifs et sans intérêts. La prise de conscience des rôles des zones humides commence en 1975 avec la création du Ministère de l’Environnement. (Source Wikhydro.org: Charlotte Mucig – CETE de l’Est – Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Nancy)

Aujourd’hui les zones humides se retrouvent au cœur de l’actualité. Déjà, depuis la signature de la convention de Ramsar le 2 février 1971, chaque année, à cette date, nous célébrons la journée mondiale des zones humides. Ainsi cette date est l’occasion pour lancer des actions en faveur de ces espaces. En 2011, à l’occasion des 40 ans de la convention de Ramsar, le ministère du Développement Durable a lancé un appel à candidature pour sélectionner le territoire qui accueillera le futur parc national de zones humides prévu par le second plan national zones humides.
D’autre part, le cabinet du Ministre de l’Écologie a lancé le 9 novembre 2010 le Plan « Restaurer et valoriser la nature en ville » (format PDF – 9.7 Mo) (et ses Annexes (PDF – 3657 Ko) dont le but est de permettre à la ville de s’adapter au changement climatique, de réduire ses rejets, d’avoir une meilleure maîtrise du ruissellement, d’y maintenir de la diversité biologique, etc. Une des actions de ce plan consiste notamment au lancement d’un appel à projet de valorisation des zones humides en milieu urbanisé. (Photo : hortillonages d’Amiens – © Catherine Dauriac)

++ Pour aller plus loin ++

Le site officiel de Ramsar
Le site d’information animé par l’Onema sur EauFrance: Ce site présente les milieux humides et dresse un panorama des fonctions, des menaces et de la réglementation qui s’y applique. Il apporte également des informations sur les outils et structures compétentes pour mener des actions de préservation et de restauration.
Le site de l’observatoire national des zones humides animé par le Service Observation et statistiques de l’environnement :

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

What’s up ? Baby Harper Beckham in linen

Dans la famille Beckham, je demande la fille ! Baby Harper Beckham, so chic dans son cardigan en lin !
One of the most famous celebrity kids, Baby Harper Beckham out here shopping with Victoria Beckham is seen in a Linen cropped cardigan. So cute isnt’it ?

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print